Le difficile c'est ce qui peut-être fait tout de suite.

 L'impossible, c'est ce qui prend un peu plus de temps.”

                                                                 

                                                               George Santayana

advisors by SP, avocats et délégués à la protection des données

Qui sommes nous ?

 

 

Advisors by SP regroupe autour de Saba Parsa, avocate et déléguée à la protection des données, une équipe pluridisciplinaire d'avocats, de conseillers, de délégués à la protection des données (DPO) et de médiateurs tous passionnés par leur métier. 

Rigoureuse et dynamique, privilégiant les relations fondées sur la confiance, la transparence et la confidentialité absolues, l'équipe de advisors by SP vous accompagne, vous conseille et défend vos intérêts.

A côté des missions d'avocats, nos délégués à la protection des données vous conseillent dans le cadre de la mise en conformité de votre entreprise au RGPD (règlement général relatif à la protection des données).

Nous avocats sont également soucieux de trouver des solutions alternatives à la voie judiciaire, et négocie à vos côtés en vue d'assurer vos intérêts au mieux. Nous comptons au sein de notre équipe,également des médiateurs, qui encadrent vos contentieux, dans le cadre de modes alternatifs de règlement des contentieux.

Enfin, nous donnons également des formations, intervenons comme orateurs ou conférenciers.

Depuis le mois de septembre 2021, notre cabinet a rejoint les avocats du cabinet Rawlings Giles établi entre Londre, Paris, Bruxelles, Anvers, Tournai et également Waterloo.

Vous pouvez retrouver les coordonnées des membres de notre équipe, sous l'onglet : Notre équipe mais également sur le site de Rawlings Giles : ici

Le cabinet est installé à Waterloo, dans un écrin de verdure, à la sortie du Ring où nous pouvons vous accueillir dans les meilleures conditions.

 

Notre métier : conseiller, accompagner, défendre vos intérêts

Notre métier, nous l'appréhendons avant tout comme un engagement, celui de vous accompagner dans les meilleures conditions avant, pendant, après votre contentieux.

 

Ainsi, en qualité d'avocat, avant le contentieux, nous veillons à être votre partenaire privilégié pour la rédaction de vos conventions, statuts, R.O.I., préavis, notes, avis et rapports juridiques.

 

Pendant votre contentieux, nos avocats, vous accompagnent, tant en qualité de conseil, de négociateur que de plaideur, si votre contentieux se judiciarise.

 

Après le contentieux, nous nous assurons de l'exécution de l'accord ou du jugement (le cas échéant en vous mettant en contact avec un huissier de justice). 

 

Notre pratique est ainsi centrée autour de 4 axes :

  • Le conseil, l'accompagnement et la défense de vos intérêts en cas de contentieux ;
  • L'accompagnement dans la mise en conformité au Règlement général relatif à la protection des données (RGPD) et la mission de délégué à la protection des données (DPO, DPD) ;
  • La rédaction de rapports, notes ou avis en diverses matières ;
  • La formation.

 

L'équipe d'advisors by SP

 

L'avocat c'est quelqu'un qu'il faut aller voir avant pour éviter les problèmes après

                                                 AVOCATS.BE

 

 

Cookies et RGPD

PRIVACY NEWS : NOYB dépose 422

 

plaintes contre des murs cookies non-

 

conformes au RGPD 

 

 

 

 

 

Par Parsa Saba

Avocate - DPO Certifiée

 

L'association non of your business, en abrégé noyb, a déposé ce 31 mai 2021, pas moins de 422 plaintes officielles auprès de dix autorités de contrôle Européenne pour la violation du Règlement général relatif à la protection des données, ou RGPD et de la Directive E-privacy, pour une gestion non-conforme des "murs cookies".

 

Après avoir envoyé un avertissement écrit et un "projet de plainte" à plus de 500 entreprises le 31 mai, 42 % de toutes les violations ont été corrigées dans les 30 jours. Cependant, 82 % de toutes les entreprises n'ont pas complètement cessé de violer le GDPR. En conséquence, noyb a déposé 422 plaintes auprès de dix autorités de protection des données aujourd'hui.

 

Parmi les violations recensées et corrigées 42 % des sites ont rajouté une option "refuser"; 68 % ont supprimé les cases "pré-cochées" ; 46 % ont corrigé des problèmes liés à l'utilisation de couleurs différentes pour les boutons "accepter" et "refuser" ; 22 % ont renoncé à invoquer un "intérêt légitime" comme base de licéité.

 

Au total, les entreprises ont supprimé 1028 violations individuelles pour les plus de 516 sites web examinés à la loupe par noyb.  Parmi les entreprises qui ont corrigé les violations, on trouve des marques mondiales comme Mastercard, Procter & Gamble, Forever 21, Seat ou Nikon.

La plus grande difficulté des gestionnaires des sites Web concerne l'exigence du RGPD de rendre le retrait du consentement aussi facile que son obtention.

 

Max Schrems, président de l'association est satisfait des améliorations apportées par de nombreux responsables des sites web, soulignant que "certains acteurs majeurs comme Seat, Mastercard ou Nikon ont instantanément changé leurs pratiques. Cependant, de nombreux autres sites web n'ont cessé que les pratiques les plus problématiques."

 

Néanmons, 422 plaintes ont été déposés auprès des APD dans dix pays.

 

Selon Max Schrems :

  • "Dans les commentaires informels, nous avons entendu que les entreprises craignaient que leurs concurrents ne se conforment pas, ce qui créerait des avantages injustes. D'autres ont dit qu'elles voulaient une décision claire des autorités avant de commencer à se conformer. Nous espérons donc que les autorités de protection des données publieront bientôt des décisions et des sanctions."

 

Cet examen de l'association noyb a également porté sur les sites Web mondiaux et nationaux des grandes plateformes comme Amazon, Twitter, Google ou Facebook. Toutes ont refusé d'adapter leurs bannières. L'Association a donc déposé 36 plaintes supplémentaires ont été déposées concernant ces sites web.

 

Cette démarche rappelle la nécessité d'harmoniser la matière dans les Etats membres. De nombreuses APD ont déjà publié des directives non contraignantes sur les bannières de cookies,  néanmoins, les entreprises rejettent régulièrement les lignes directrices des Autorités des autres États membres.

 

Max Schrems, considère à cet égard que de règles paneuropéennes claires sont nécessaires.

 

To be continued

 

 

Par

 

Saba PARSA,

 

Avocate I Lawyer

DPD certifiée I DPO certified

 

 

Pour l'équipe d'advisors by SP

 

 

 

 

 

Contactez-nous

Où nous trouver